D É P A Y S E R

« Chaque langue, liée à une culture, produit un monde »

Barbara Cassin

Intentions

Le projet « Dépayser » veut monter une Andromaque multilingue. Et invite celui qui joue et celui qui regarde à être étranger à pour saisir toute la richesse qu’offre cette place.
À partir d’Andromaque de Jean Racine, tragédie classique en alexandrins, et des langues étrangères récoltées en chemin, ce projet veut dépayser notre rapport aux langues.
Les langues ne sont pas entendues ici comme des nationalités mais comme des partitions sonores uniques, chaque parole étant la mélodie d’une émotion qui peut être comprise sensiblement par tous. Un peu comme l’alexandrin, son rythme et ses rimes.
« Dépayser » est convaincu que par cette approche sensible, on peut établir un point de compréhension intime et vibrant entre toutes les langues. C’est sans doute dans ces interstices où l’on ne se comprend pas que d’autres canaux, plus corporels ou émotionnels, prennent le relai. C’est aussi face à l’incompréhensible que l’on saisit au plus près notre condition humaine, forcément tragique. Nous nous appuyons sur les langues étrangères pour proposer d’autres mots, d’autres rythmes, d’autres représentations qui disent l’amour, la jalousie, le désespoir d’Oreste, d’ Hermione, de Pyrrhus et d’Andromaque.

Étapes de création

1# FILM (2018-2019 – Paris / Lyon) : filmer les scènes d’Andromaque en plan séquence pour capter les troubles des personnages et mettre en avant leurs émotions.
2# ATELIERS (2019-2020 – Lyon) : présenter les films d’Andromaque à ceux qui parlent plus d’une langue : quelles émotions se cachent derrière ce qui se dit ? Que comprend-on quand on ne comprend pas les mots ? Comment cela se dit-il dans d’autres langues ?
3# CRÉATION (2020-2021): À partir des langues récoltées lors des ateliers, créer une Andromaque multilingue qui permette à chacun (interprètes comme spectateurs) d’éprouver la singularité sensible et « intraduisible » que porte en elle chaque langue.

Équipe



Conception et mise en scène – Brune Bleicher
Jeu – Juliet Doucet, Valentin Dilas, Marina Cappe, Gregor Daronian Kirchner (distribution en cours)
Caméra – Paul de Bary
Son – Léo Westphal
Production – Caroline Decloitre, La Compagnie du Sabir

SOUTIENS
Fondation IN’PACT – accompagnement et soutien financier
Ministère de la Culture et de la Communication – soutien financier
Anis Gras – le lieu de l’autre, Arcueil (94) – artiste en résidence
Filigrane Rhône-Alpes, Lyon (69) – mise en place d’ateliers
Compagnie Das Plateau – accueil en résidence
Centre Culturel Boris Vian (91) – artiste en résidence

Dates

Maquette de présentation du projet : mercredi 14 juin 2019 aux Célestins (Lyon)
Nov-dec 2019 : résidence de création partagée à Lyon

Liens

Extrait vidéo : Acte II, scène 1 & 2 Andromaque, Jean Racine