DÉPAYSER
ÉTAPE # 2
TRADUCTIONS SENSIBLES
2019-2020

CARNET DE BORD
sons / photos

ÉTAPE # 2 : Nous allons à la récolte des traductions des émotions d’Andromaque dans les différentes langues des participants. Pour cela, nous partons des films que nous avons réalisés, qui présentent les scènes de la tragédie. Ensemble, grâce aux échanges et à la pratique théâtrale, nous allons construire de nouvelles interprétations d’Andromaque, à partir des différentes langues des participants.

À Lyon, de novembre 2019 à mars 2020.
En collaboration avec l’association FILIGRANE,
Résidence de création partagée dans 3 structures :
-Le Centre Social Charpennes/Tonkin (Lyon 3ème)
-Le Centre d’Accueil et d’Orientation de demandeurs d’Asile d’Habitat et Humanisme (Lyon 7ème)
-Le cours d’alphabétisation Langues Comme Une (Lyon 3ème)

CENTRE D'ACCUEIL ET D'ORIENTATION / SÉANCE #2 / 22/11/2019

RETRANSCRIPTION DU COMPTE RENDU DE LA SÉANCE PAR ANNE, UNE BÉNÉVOLE DU CENTRE QUI ACCOMPAGNE LE PROJET
 » Super séance ce matin. Bien sûr il a fallu aller frapper vigoureusement aux portes et tirer du lit ceux qui s’étaient inscrits… mais une fois la séance lancée et Brune à  la manoeuvre, ce fut un miracle de bonne humeur, d’énergie, d’enthousiasme et aussi d’écoute.
Brune nous a amenés petit à petit à travers des jeux à prendre conscience que nous pouvions jouer à être un autre que nous-mêmes. Par exemple, Ahmed pouvait devenir Anne et Brune devenir Hamid ! 
Puis création de deux espaces : celui de la salle et  celui du plateau. Là, à partir d’un choix  de photos de personnages exprimant des émotions diverses ( les petites photos dont tu parlais, Marie-Claude), chacun devait, sur le plateau, faire deviner  l’émotion représentée sur la photo qu’il avait choisie. Un grand moment ! Même certains qui ne voulaient pas participer sont entrés dans le jeu (Jawad). Et  l’on pouvait se comprendre sans parler la même langue ! 
Enfin, sur l’écran de son ordinateur – il était impossible d’utiliser le video-projecteur faute de rallonge…- Brune nous a présenté une video montrant une série de personnages prononçant chacun un seul mot : leur nom : Oreste, Hermione, Andromaque, etc.. et se passant de l’un à l’autre une bague tirée d’un écrin par le premier, en manifestant sans paroles leurs sentiments. Le fameux schéma du tragique racinien : chacun aime un personnage qui en aime un autre qui lui-même en aime un autre… C’était lumineux et ils ont tous compris immédiatement la situation. A leur tour, ils ont joué deux par deux , comme sur la video. Là aussi, grand moment. Il fallait jouer des femmes !
Enfin, instant très émouvant : Brune a dit passage de Racine, et à tour de rôle, Hamid et Ahmed (je crois) ont dit chacun un poème en dari. Et même sans comprendre les mots, on ressentait l’émotion qu’ils contenaient..
 Voilà. Une très belle séance. « 

CENTRE SOCIAL CHARPENNES/TONKIN / SÉANCE #1 / 15/11/2019
Images tirées des scènes filmées d’Andromaque entre Oreste et Hermione.
Chaque participant.e – sans connaitre encore l’histoire d’Andromaque – a imaginé une histoire à partir des photos.
CENTRE D'ACCUEIL ET D'ORIENTATION / SÉANCE #1 / 20/11/2019
Poème en dari (persan afghan) de Mulawa Jalaluddin Balkhi. Les fins de phrases soulignées illustrent les rimes – comme les alexandrins.
LANGUES COMME UNE / SÉANCE #1 / 04/11/2019
Des images tirées des scènes filmées d’Andromaque sont présentées aux participant.es. Chacun.e raconte l’émotion qu’elle perçoit dessus.